Le meilleur de la musique chrétienne francophone et anglophone !

Comment chanter juste (partie 1)

Comment chanter juste (partie 1)
Tout le monde peut-il chanter juste?

Beaucoup de chanteurs se posent cette question sans avoir la réponse.  Ma réponse est oui, même s’il faudra plus de travail pour certains. En revanche, nous n’avons pas dit en combien de temps :-) …

Nous oublierons les aspects purement humains, bien qu’importants, comme la faculté de concentration, les

problèmes de santé ou le stress pour nous concentrer sur les points techniques.

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

En réalité trois points fondamentaux sont décisifs :

  • l’oreille mélodique et harmonique,
  • la technique vocale,
  • le sens du rythme.

Certains d’entre vous me diront:  ”D’accord pour les 2 premiers points mais pour le troisième, quel est le rapport?”. J’y reviendrai dans un prochain article.

Aujourd’hui, nous traiterons le problème de l’oreille ou plutôt de l’écoute: si on entend faux, forcément, on chante faux. Élémentaire, mais alors comment résout on le problème?

A l’aide d’un piano  :
- en déterminant la note mère du chanteur; c’est le coeur, le milieu de la voix, on la reconnaît quand le chanteur peut la chanter sans aucune tension et qu’elle ne manque ni de graves ni d’aigus, elle est équilibrée. Elle sert à déterminer la tessiture, elle est difficile à entendre pour un novice, cependant une oreille exercée d’enseignant saura la reconnaître aisément.

- par des exercices de reconnaissance de notes progressifs dans sa tessiture, le chanteur devra restituer les notes et mélodies jouées sur l’instrument. On commencera par des intervalles simples par tons, demi-tons puis plus complexes. Ensuite, on passera aux exercices harmoniques où le chanteur devra chanter les notes des accords joués (majeurs, mineurs, puis avec septièmes etc…)

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

ce conseil est pour les enseignants, chefs de choeur et arrangeurs vocaux: en chantant les notes avec le chanteur au départ. En écoutant une autre voix humaine, le chanteur pourra s’identifier et reproduire aisément ce qu’il entend. Au fur et à mesure, il apprendra à différencier la hauteur d’une note et son timbre. Pour le travail d’un chant, l’idéal sera de relever la mélodie, note à note, puis de l’apprendre par coeur.

Dans tous les cas, l’idée maîtresse est de travailler progressivement sur des syllabes avant de passer à l’application sur une chanson.

Dans notre prochain article, nous étudierons comment et pourquoi la technique vocale influe sur la justesse de l’interprétation.

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...