FERMER

Des artistes chrétiens vous proposent leur musique en libre écoute !

Comment chanter juste (partie 2)

Comment chanter juste (partie 2)

Comment chanter juste? (partie 2)

Dans notre dernier article, nous avons appris que l’oreille musicale était fondamentale pour chanter juste, mais ce n’est pas tout.

Il y a aussi la technique vocale, dont le fondement est la respiration contrôlée: même avec une bonne oreille, on peut passer à côté, c’est par exemple le cas d’excellents musiciens qui se mettent au chant ponctuellement et qui n’arrivent pas à atteindre les notes qu’ils entendent.

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

Petite parenthèse: Imaginons que je débute dans le tir à l’arc, je sais exactement où se trouve ma cible, pourtant, mon manque de technique m’empêchera de l’atteindre. De même, je peux chanter faux, tout en entendant juste. La technique ne bride pas le talent, au contraire, elle le libère. Parenthèse fermée:-).

Le placement de la voix prend ici toute son importance, du soutien de la voix par une respiration très profonde à la projection des notes dans le “masque” (haut de la lèvre supérieure jusqu’au sommet du crâne). Si je suis bien placé, il me sera plus facile de restituer ce que j’entends. L’air vient d’en bas, précisément de la base des poumons. Il est distribué par un mouvement du diaphragme que nous expliquerons dans un article dédié à la respiration. Le schéma suivant nous aide à comprendre que la qualité de propulsion de l’air influe largement sur la justesse des notes.

Pression stable -> débit d’air régulier-> vibration des cordes vocales régulière-> notes droites et justes

Pression instable -> débit d’air irrégulier-> vibration des cordes vocales irrégulière-> notes tremblantes et fausses

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

Le contrôle de la respiration est donc fondamental pour l’attaque, la tenue et la fin de la note. Voici donc trois exercices pratiques à effectuer quotidiennement:

- écarter les côtes flottantes et gonfler le bas ventre (pas au maximum) en inspirant profondément, mais sans lever les épaules, garder l’ouverture pulmonaire sans bloquer la gorge (jamais en apnée!) et relâcher simplement sans souffler,

- refaire le même exercice mais cette fois, au lieu de relâcher, expulser l’air sur un “ssssssss” en poussant le bas ventre vers l’extérieur le plus longtemps possible,

- refaire le dernier exercice sur une syllabe de type “ma, mè, mi, mô, mou” (une à la fois) à la place du “ssssssss”.

Il faudra toujours travailler en souplesse quelle que soit la hauteur des notes.

Dans notre prochain article, nous expliquerons pourquoi le rythme est important pour la justesse, un secret rarement partagé ;-) .

Cliquez ici pour recevoir gratuitement votre vidéo de conseils

0 commentaire
Lecteur TopMusic
Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin pour Firefox & Safari - Flash plugin pour Opera & Chrome.
Découvrir sur TopMusic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...